ACTUALITÉ / 146 OLIM DE PARIS, TOULOUSE, LYON ET NICE ARRIVENT EN ISRAËL

Un article publié le 02 août 2016 par timesofisrael.com intitulé « 146 olim de Paris, Toulouse, Lyon et Nice arrivent en Israël » relate que cet été, la vague d’alyot continue : 146 nouveaux Olim de France ont atterri mardi à l’aéroport Ben-Gurion.

Ils sont arrivés grâce à l’aide du Conseil International des Chrétiens et des Juifs (IFCJ). 38 familles viennent de différentes villes à travers la France, dont Paris, Lyon, Marseille, Toulouse et Nice, qui fut le mois dernier le théâtre d’une attaque terroriste qui a coûté la vie à 84 personnes.

Ces vols rejoignent deux autres vols coordonnés par l’IFCJ, qui sont arrivés la semaine dernière d’Ukraine, ce qui porte le chiffre à 235 nouveaux Olim de la partie orientale du pays.

La majorité des nouveaux Olim de France (111) viennent de Paris.

Ceux et celles qui sont attentifs aux écrits bibliques comprendront au premier abord que c’est une prophétie biblique qui s’accomplit. En effet, la Bible explique clairement la pensée de Dieu dans le passage de Jérémie 30 : 3  » Car voici, les jours viennent, dit Yahweh, où je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël et de Juda, dit Yahweh ; je les ramènerai dans le pays que j’ai donné à leurs pères, et ils le posséderont.  » Aussi, nous n’ignorons pas que l’alyah ne débute pas qu’aujourd’hui.

L’article poursuit en relevant que ces derniers évoquent l’augmentation drastique des antisémites dans la capitale. Beaucoup d’Olim ont laissé non seulement leurs maisons mais aussi des entreprises prospères – qu’ils ont dû vendre avant leur alyah. C’est ce qui est arrivé par exemple à la famille S. Le père, la mère et leurs trois enfants ont parlé du sévère antisémitisme auquel ils ont dû faire face.

« Cela en est arrivé au point où nous devions enlever nos kippot en public, car ils nous ont transformé en cible », ont expliqué les parents, ajoutant que la décision de faire l’alyah n’a pas été facile.

« A Paris, nous avions une entreprise familiale prospère dans la vente de bonbons français très populaires. La crainte de l’antisémitisme nous a fait réaliser que dans le but de vivre pacifiquement et librement comme des personnes juives, la plupart d’entre nous devions partir pour Israël. La famille, qui est très religieuse, devrait commencer une nouvelle vie à Jérusalem.

Il y a également la famille B., aussi originaire de Paris. « Nous sommes venus de Paris et nous sommes très heureux de faire l’alyah aujourd’hui, j’ai attendu ce moment depuis 20 ans, et maintenant je peux faire l’alyah avec toute ma famille, moi, mon mari et mes 5 enfants », a confié la mère.

Lorsqu’on lui a demandé ce qui l’a poussée à faire l’alyah, elle a répondu que « cela a toujours été l’un de mes rêves et je veux seulement revenir à la maison, en Israël… La situation en France est très difficile, il y a beaucoup d’antisémitisme. Les gens ne sont pas très agréables envers les juifs et c’est très difficile pour nous. Les enfants souffrent de cet antisémitisme aussi… nous sommes heureux d’être à la maison ». La famille B devrait s’installer à Jérusalem comme 20 autres familles qui sont arrivées aujourd’hui.

La souffrance que connait les juifs parmi les nations est la cause véritable de cet alyah. Car dans le livre de Deutéronome 28 : 29, le Seigneur annonce que son peuple sera opprimé dans les pays étrangers.

Le désir des juifs de la diaspora est de retourner dans leur pays. Et comme cela a été annoncé à l’avance par YaHWeH, personne ne pourra les retenir.

Telle une sentinelle sur une tour pour voir, entendre et avertir le reste du peuple, ainsi doivent être les enfants de Dieu, attentifs aux paroles et actions du Dieu véritable.

Que le Seigneur Jésus vous fortifie! Amen

Leave a Reply