ACTUALITÉ / SÉISME AU MEXIQUE ET OURAGAN MARIA : QUEL MESSAGE DECHIFFER ?

Ces dernières décennies, notre planète est de plus en plus secouée par des phénomènes climatiques qui rivalisent de puissance et de terreur sans précédentes. Derniers en date, le séisme au Mexique et l’ouragan Maria aux Caraïbes sonnent comme un rappel que donne la nature.

Le séisme au Mexique

Résultat de recherche d'images pour "SEISME AU MEXIQUE"

Le 19 septembre 1985, un séisme d’ampleur frappait le Mexique et faisait près de 10 000 morts et 30 000 blessés. 32 ans après, jour pour jour, un nouveau séisme frappait le pays faisant plus de 217 morts. Situé sur ce que les sismologues appellent « la ceinture de feu », le Mexique est l’un des pays où le risque sismique est le plus élevé (voir le reportage sur lci.fr).

Édifices effondrés, scènes de panique : au moins 217 personnes ont péri mardi lors d’un violent séisme de magnitude 7,1 qui a secoué le centre du Mexique, dont la capitale, 32 ans jour pour jour après celui de 1985 qui avait fait plus de 10 000 morts. Le bilan provisoire du gouvernement mexicain comptabilise les décès répartis sur plusieurs États, voisins de Mexico.

Terrible séisme au Mexique. L’épicentre du tremblement de terre, qui s’est produit à 13h14 locales mardi, a été situé à la frontière de l’Etat de Puebla et Morelos (centre), à 51 km de profondeur, selon le centre géologique américain USGS.

Le bilande la Protection civile – encore provisoire – fait état de 217 morts. Au moins 21 enfants ont péri et une vingtaine sont portés disparus après l’effondrement d’une école de Mexico, lors du puissant séisme.

« Nous avons un chiffre de 25 (morts), dont 21 enfants » à l’école primaire Enrique Rebsamen, a déclaré à la chaîne Televisa Javier Treviño, sous-secrétaire d’Etat à l’Education.

Lire la suite sur ouest-france.fr

L’ouragan Maria

 

Au moins quinze personnes sont mortes à la Dominique, deux en Guadeloupe et une à Porto Rico. Donald Trump a déclaré, jeudi, l’état de catastrophe naturelle dans ce territoire américain. Le phénomène météorologique frappe la République dominicaine.

Ce qui n’était encore qu’une simple tempête tropicale il y a quatre jours s’est transformé, en touchant les îles de la Martinique, de la Dominique et de la Guadeloupe, en un ouragan d’une puissance comparable à celle d’Irma, qui a dévasté il y a moins de deux semaines les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy.

Au moins quinze personnes sont mortes à la Dominique, deux en Guadeloupe, une à Porto Rico et d’autres sont toujours portées disparues à la Désirade, petite île antillaise dépendant de la Guadeloupe.

Lire la suite sur lemonde.fr

Quel message déchiffrer ?

Reconnaissant d’une part que l’homme par sa mauvaise gestion de l’environnement est responsable de ces événements décrits comme des conséquences directes du réchauffement climatique, il demeure toutefois certain selon les Saintes Écritures que ces actes égoïstes et cupides de l’homme sont le fruit de sa pensée corrompue et pervertie par le péché (désobéissance à Dieu). C’est d’ailleurs cette corruption d’esprit qui a entraîné la destruction de tout ce qui a souffle de vie au temps de Noé.

«  Et Yahweh vit que la méchanceté des hommes était très grande sur la terre, et que toute l’imagination des pensées de leur cœur n’était que mal en tout temps. Yahweh se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur. Et Yahweh dit : J’exterminerai de la face de la terre les hommes que j’ai créés, depuis les hommes jusqu’au bétail, jusqu’aux reptiles, et même jusqu’aux oiseaux du ciel ; car je me repens de les avoir faits. Mais Noé trouva grâce aux yeux de Yahweh. » Genèse 6 : 5-7

D’autre part, même si le phénomène de la tectonique des plaques apporte des éléments de réponse sur l’apparition des tremblements de terre, il faut retenir aussi que ce sont des signaux fort qui avertissent au sujet du retour de Celui à qui appartient toute la création : Jésus-Christ. Ce retour, ignoré des uns, nié par d’autres et cru par une minorité, est d’autant plus rendu crédible par ces signes selon qu’il est écrit dans le livre de Luc au chapitre 21 du verset 7 à 11 : «  Et ils lui demandèrent : Maître, quand donc cela arrivera-t-il, et à quel signe connaîtra-t-on que ces choses vont arriver ? Et il dit : Prenez garde que vous ne soyez pas séduits… Il y aura de grands tremblements de terre en divers lieux, des famines et des pestes ; il y aura des choses terribles, et de grands signes dans le ciel. »

De plus, ceux sont certes les signaux de sont retour imminent, mais aussi les signes annonciateurs d’un juste et terrible jugement. En effet, beaucoup se demandent pourquoi s’il est vrai que Dieu existe, ne vient-il pas mettre fin à toutes ces injustices dans le monde. La réponse est que Dieu dans sa sagesse, dans son amour et dans sa patience veut d’abord traiter le problème de l’intérieur, c’est-à-dire à la racine (cœur de l’homme), avant d’agir ouvertement.

Pour ce faire, Il offre à l’humanité la seule solution contre le mal (péché) qui la ronge, à savoir la foi en son sacrifice expiatoire. Effectivement, pour avoir désobéi, l’homme mérite la mort. Mais Jésus, en venant mourir à notre place, nous offre le pardon dont nous avons besoin pour être réconcilié avec Dieu et guéri des blessures de nos cœurs. Sans cette réconciliation et cette guérison des cœurs  par le Saint-Esprit en nous, l’homme reproduira ses mauvaises actions quoique Yahweh fasse.

Ainsi, tout comme au temps de Noé, cette oeuvre de salut étant accomplie en Jésus (image de l’arche), le Seigneur peut alors exercer son jugement. Aux hommes maintenant de saisir cette grâce et d’échapper à la colère de Yahweh, c’est-à-dire à son intervention directe dans les affaires humaines afin de mettre fin à la rébellion de l’homme et aux œuvres du diable.

 » Sachez tout d’abord, que dans les derniers jours1, il viendra des moqueurs, se conduisant selon leurs propres convoitises, et disant : Où est la promesse de son avènement ? Car depuis que les pères sont morts, toutes choses demeurent comme elles ont été dès le commencement de la création. Car ils ignorent volontairement ceci: C’est que les cieux furent autrefois créés par la parole de Dieu, et que la terre est sortie de l’eau, et qu’elle subsiste au moyen de l’eau,et que par ces choses-là, le monde d’alors périt, étant submergé par les eaux du déluge2.Mais les cieux et la terre d’à présent sont gardés par la même parole, étant réservés pour le feu au jour du jugement et de la destruction des hommes impies. Mais il y a une chose que vous ne devez pas ignorer, mes bien-aimés : C’est qu’aux yeux du Seigneur un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour3. Le Seigneur ne retarde pas l’exécution de sa promesse, comme quelques-uns croient qu’il y ait du retard, mais il est patient envers nous, ne voulant qu’aucun ne périsse, mais que tous arrivent à la repentance. 10 Or le jour4 du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit, et en ce jour-là, les cieux passeront avec le bruit d’une effroyable tempête, et les éléments seront dissous par l’ardeur du feu, et la terre avec toutes les œuvres qu’elle renferme sera brûlée entièrement. 11 Puisque toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété ? 12 en attendant et en hâtant l’avènement du jour de Dieu, par lequel les cieux étant enflammés seront dissous, et les éléments se fondront par l’ardeur du feu ! 13 Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre5, où la justice habitera. C’est pourquoi, mes bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et sans reproche dans la paix. 15 Et considérez la patience du Seigneur comme une preuve qu’il veut votre salut  » 2 Pierre 3 : 3-15

L’équipe de récation

Print Friendly, PDF & Email
Partager