LA TOUSSAINT ET LE CULTE DES MORTS : UNE GRANDE SEDUCTION DE SATAN

  1. La Toussaint

Définition      La Toussaint est une solennité (fête) célébrée le 1er  Novembre par l’Eglise catholique latine et différentes dénominations protestantes et religieuses, ainsi que le dimanche après la pentecôte, par les Eglises catholiques orientales de rite byzantin et l’Eglise Orthodoxe en l’honneur de tous les saints connus et inconnus. La célébration liturgique commence aux vêpres  le soir du 31 Octobre  et se termine à la fin du 1er  Novembre.

La date du 1er  Novembre fut  instituée par le pape Grégoire III qui dédicaça en l’honneur de tous les saints, une  chapelle de la basilique saint-Pierre de Rome et vers 835-837. Le pape  Grégoire IV ordonna que cette fête soit célébrée dans le monde entier. C’est ainsi qu’elle se célèbre encore de nos jours par beaucoup de religieux.

Mais devons-nous célébrer cette fête en tant qu’Eglise de JÉSUS ?

Pour répondre à cette question, nous devons nous référer à la Bible qui est la seule orientation du chrétien. Bien évidemment, si la Toussaint est une fête biblique, il faut qu’elle est une connotation biblique, c’est-à-dire qu’elle doit être attestée par les textes bibliques.

Mais aucun passage biblique ne nous dit de commémorer la mort des saints. La seule fois où la Bible nous demande de commémorer la mort d’un saint, elle se réfère à la personne de Jésus-Christ «Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné ; c’est que le seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et après avoir rendu grâce, le rompit, et dit :ceci est mon corps, qui est rompu pour vous ; faites ceci en mémoire de moi » . 1 Corinthiens 11 :23 à 24

Durant donc le repas du Seigneur, c’est-à-dire la Pâque, les chrétiens véritables du monde entier commémorent la mort de Jésus.

N.B. : Signalons au passage que la Pâque a déjà été accomplie en Jésus-Christ qui est mort pour nous à la croix. 1 Corinthiens 5 : 7-8

De plus, les saints en l’honneur desquels la Toussaint est célébrée, n’ont rien à voir avec les saints bibliques. Les saints catholiques sont admis après leur mort, d’après un procès canonique dans le catalogue des saints : comme ce fut le cas, récemment de mère Térésa. Et bizarrement tous les saints catholiques sont blanc, ce sont des personnes ayant vécues toute leur vie dans l’idolâtrie, le péché, bien que faisant des œuvres de charité qui ne peuvent justifier l’homme pécheur.

Or les saints bibliques, étaient déclarés saints dès leur vivant grâce au sacrifice de Jésus. «Car, par une seule offrande, il a mené à la perfection une fois pour tous ceux qui  sont sanctifiés».Hébreux 10 :14 et  lire Philippiens 1 :1

 

2. La fête des morts

Définition : La fête des morts est un rituel pratiqué dans de nombreuses cultures et religions, qui consacrent souvent un ou plusieurs jours fériés à la commémoration des défunts.

Pour l’église catholique romaine, le  2 Novembre correspond à la commémoration des fidèles défunts. Ce jour est traditionnellement consacré à une visite familiale au cimetière et à l’entretien des tombes. A cet effet, des familles apportent au cimetière des nourritures et des boissons en l’honneur des défunts ; nourritures qui en réalité sera consommée par des chiens  ou  autres animaux et, dans les rares cas par des nécessiteux.

Mais que dit la bible à ce sujet ?

«Les vivant, en effet, savent qu’ils mourront ; mais les morts ne savent rien, et il n’y a pour eux plus de salaire puisque leur mémoire est oubliée… et ils n’auront plus jamais aucune part à tout ce qui se fait sous le soleil». Hébreux 9 :27 ; Lévitique 19 :31.

La bible interdit donc de telle pratique, car  en réalité, ceux qui célèbrent la fête des morts, communient avec des démons, car après la mort, l’âme du défunt va, soit en enfer ou au ciel.

Nous appelons donc à la repentance toutes les personnes ayant participées à ce rituel,

Acte 17 :30

 

 

Leave a Reply